Réserve ta BEQ de novembre maintenant!

Par Marilyn Préfontaine

Un thriller psychologique percutant

ParCatherine Marmen
thriller-quebecois

J’ai eu le bonheur de découvrir la plume de Louis-François Dallaire, gracieuseté des Éditions de Mortagne. Son roman intitulé Le jour où mon meilleur ami fût arrêté pour le meurtre de sa femme, raconte une histoire où les thèmes de l’amitié masculine, de la violence conjugale envers les hommes et de l’intimidation se côtoient. Un thriller québécois qui se distingue profondément de tout ce que j’ai pu lire jusqu’à maintenant.

Résumé – 4e de couverture

Le 21 décembre dernier, David, mon ami d’enfance, s’est livré aux policiers pour le meurtre de sa femme. Son motif ? La violence conjugale dont il affirme avoir été victime depuis le début de leur union maudite. Le verdict de culpabilité – homicide volontaire – a été prononcé, et celui dont je me suis toujours senti responsable a pris le chemin du pénitencier.

Or, je sais de source sûre qu’il n’a pas abattu la tortionnaire qui lui empoisonnait l’existence.

Pourquoi David s’est-il attribué un crime qu’il n’a pas commis ? Se pourrait-il qu’il ait eu envie, pour une fois dans sa vie, de passer pour un de ces indomptables mâles alpha qui font payer tout affront à leur virilité ? Voilà qui clouerait le bec à ceux qui, de la cour d’école au lit conjugal, ont fait de lui leur souffre-douleur…

Maintenant, je n’ai qu’une obsession : celle de l’innocenter malgré lui. Armé de notre passion commune – le jeu de Monopoly qui nous a vus grandir –, je visite mon ami chaque semaine, dans l’espoir de le pousser à admettre la vérité.

Si seulement je pouvais lui dénicher une carte de sortie de prison sans frais…

Mon avis

L’histoire s’amorce avec une intrigue bien intéressante qui nous rend rapidement curieux. Quelle est la source sûre dont Sébastien parle? Cette source qui confirmerait à 100 % que David n’a pas tué sa femme. Que contenait le fameux courriel de la journée du 21 décembre, la journée du meurtre? Comment David s’est-il mit dans cette situation? Dès le début, j’ai donc voulu poursuivre ma lecture et en savoir davantage. Captiver l’attention du lecteur dès les premières pages n’est pas chose simple et l’auteur le réussit avec succès. Vous verrez que vous n’aurez pas besoin de lire 50 pages pour vous plonger dans ce thriller!

Tout au long du roman, on se rend bien compte à quel point la psychologie humaine est complexe. Je n’ai pas été surprise d’apprendre que l’auteur pratique le métier de travailleur social. J’ai même eu l’impression que cela transparaissait dans son récit que j’ai trouvé rempli de compassion et d’une grande authenticité.

J’ai aussi trouvé admirable la relation entre David et Sébastien. Sébastien toujours prêt à défendre son meilleur ami, à le comprendre et à tout tenter pour qu’il soit bien. Une profonde marque d’affection entre hommes qu’il est rare de pouvoir constater de cette façon dans la vie en général ou même dans la fiction.

Je garde un sentiment positif de cette lecture que j’ai terminée en 2 jours. Malgré le sujet plutôt lourd, j’ai été captivée du début à la fin. Un véritable page turner!

Partagez avec vos amis!

Share on facebook
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email